Livraison gratuite
Droit de retour dans les 21 jours
Achat sur facture
Retour gratuit dans les magasins

TALK Patricia Boser

Après 25 ans dans le business des médias, pour Patricia Boser, l’être humain reste encore et toujours au centre des préoccupations.

La beauté sous toutes ses formes: Patricia Boser, née sous le signe de la balance, vit pleinement sa passion pour les formes et les couleurs dans la mode et dans l’aménagement de sa maison.

«LE STYLE EST INTEMPOREL»

 

La présentatrice «LifeStyle» Patricia Boser est une institution de la mode en Suisse. Voici à présent une surprise pour ses fans et ceux de PKZ!

 

THE LOOK: Patricia Boser, vous allez surprendre vos fans et le public par une collaboration avec PKZ. Pouvez-vous nous en dire plus?

Patricia Boser: Dès le mois de mai, dans l’émission «LifeStyle» diffusée par Tele Züri, la célèbre styliste Luisa Rossi proposera un nouveau look PKZ à une téléspectatrice ou un téléspectateur. De plus, je porterai moi-même de la mode PKZ dans toutes les émissions «LifeStyle».

 

Vous incarnez la classe, le chic et le sens de la mode. Quelle est votre définition du style?

Mode n’équivaut pas à style. La mode passe, le style est intemporel. Le style requiert parfois de l’audace et au final, tout est dans le mix. Ne pas en faire trop, on peut opter pour une pièce voyante, mais pas davantage. Le courage du look personnel, car aujourd’hui, tout ce qui va et plaît est permis. Ce qui compte pour moi est que je me sente authentique dans ce que je porte.

 

Au fait, est-ce que vous élaborez vous-même vos tenues pour les émissions ou y a-t-il un ou une styliste en coulisses?

Nous n’avons pas de véritable styliste à TeleZüri. Il va de soi que j’ai des idées précises, mais j’aime aussi me faire conseiller. Luisa Rossi et moi sommes en contact depuis des années et notre relation est amicale. Je me réjouis de découvrir les astuces qu’elle va me proposer.

 

Comment Patricia Boser s’habille-t-elle en privé, loin des caméras?

Cela dépend évidemment beaucoup de l’occasion et de la situation. Sur les bords du terrain de foot, en regardant jouer mon fils, j’enfile boots chaudes, bonnet et veste épaisse et j’emmène un grand sac rempli de bananes et de barres pour le ravitaillement. Sinon j’opte plutôt pour un look sport élégant, soit blazer, chemisier et jeans, parfois aussi une robe. J’aime changer de style et me réinventer, hors caméra aussi.

 

Quel est votre comportement question shopping? En avezvous le temps? Ou les tenues arrivent-elles par malles entières chez vous parce que chaque marque voudrait vous séduire?

A Hollywood peut-être, mais à Zurich ... Ceci dit, j’ai eu récemment des demandes de deux labels de chaussures que je porterai bientôt dans mes émissions. Comme toute femme, j’aime le shopping, rester informée de l’actualité. Mais je manque souvent de temps malheureusement.

Que diriez-vous aux jeunes femmes qui ont certes un budget, mais ne savent pas trop comment s’habiller? 

L’essentiel est que la femme se plaise dans ses vêtements, en fonction du look visé et de l’occasion. Selon moi, toute garderobe devrait comporter une paire de jeans bien coupés, un chemisier blanc, un blazer à la bonne taille, une robe fourreau et un trench-coat. J’aime mixer différents labels et styles pour tous les budgets et il m’arrive de pousser la porte d’un magasin de seconde main pour dégoter une pièce griffée. Et dernier détail important: la beauté vient de l’intérieur et rayonne vers l’extérieur!

 

A votre avis, dans quelle mesure des modèles très en vue comme vous influencent-ils la compréhension de la mode des femmes «normales»? 

Je vois souvent des femmes qui cherchent et apprécient les vêtements que je porte dans mes émissions. Je m’en réjouis et j’en suis plutôt fière. Et côté conseil: ce qu’il faut surtout est que la femme se sente bien et à l’aise dans sa tenue. La mode doit renforcer le rayonnement de la femme et ne pas la «déguiser».

 

Patricia Boser a-t-elle un faible pour certains accessoires? Craquez-vous pour des chaussures ou collectionnez-vous les sacs à main? 

Là, je ne me distingue guère de la plupart des femmes! Ma fascination pour les chaussures et les sacs, mais aussi les bijoux, est sans cesse renouvelée. Il est probable que tout cela échappe à une explication rationnelle. C’est simplement beau ;-).

 

Dans quels domaines, pensez-vous qu’il y a excès aujourd’hui et de quoi manque-t-on? La question ne doit pas forcément se limiter au domaine de la mode ... 

Pas assez de tolérance et trop peu de cœur, trop d’ignorance et d’indifférence à l’égard de notre prochain et de la société. Un «bonjour» chaleureux peut avoir un impact très positif.

 

Qu’est-ce qui agace Patricia Boser, peut-être au point de susciter un engagement sérieux et personnel? 

En tant que maîtresse d’une petite westie du nom de Balou, je suis particulièrement attentive au bien-être des animaux. C’est pourquoi je m’engage, par conviction, comme ambassadrice de «animal-happyend», en faveur de cette association caritative dont l’objectif consiste à mettre un terme aux horribles conditions qui règnent dans les stations d’élimination espagnoles et hongroises. J’estime que chaque être vivant a droit au respect et à une vie bien remplie.

 

Et qu’est-ce qui rend Patricia Boser heureuse au terme d’une longue journée de travail? 

A la fin d’un tournage ou d’une présentation, je me réjouis tou- jours de retrouver notre foyer. J’adore passer des moments décontractés avec ma famille, mes amis et connaissances dans la maison qui vient d’être transformée ou alors au jardin, de rire, discuter et paresser.

 

??productDetailSnippets_multicolorTooltip??