Livraison gratuite
Droit de retour dans les 21 jours
Achat sur facture
Retour gratuit dans les magasins

Talk Manuela Beer

Une première en 133 ans d’existence: une femme dirige désormais le groupe PKZ Burger-Kehl & Cie SA en qualité de CEO: Manuela Beer.

«DANS LE MONDE DES AFFAIRES AUSSI LA TENUE SE VEUT AUJOURD’HUI PLUS PERSONNALISÉE ET PLUS MODE.»

Après 30 ans passés à la tête du groupe PKZ, Ph. Olivier Burger a choisi de céder la direction opérationnelle de l’entreprise familiale à quelqu’un de plus jeune. Depuis février, Manuela Beer dirige PKZ Burger-Kehl & Cie SA en qualité de CEO. Cette diplômée de la HSG a livré ses visions, ses objectifs et sa propre approche de la mode à THE LOOK MAGAZINE.

 

Madame Beer, vous êtes la nouvelle CEO de l’une des plus grandes entreprises de mode de Suisse, PKZ Burger-Kehl & Cie SA. Un job de rêve?

Oui, on peut le dire, absolument. Depuis mon adolescence, je m’intéresse à la mode. Après une carrière dans le marketing, dans le secteur des biens de consommation, j’ai pu allier ma passion pour la mode et le lifestyle avec mes activités professionnelles, et ce grâce à mon précédent job chez Globus, en dernier lieu comme vice-CEO. Aujourd’hui, j’endosse la responsabilité opérationnelle globale du groupe PKZ. C’est un défi très particulier que je me réjouis de relever.

 

Vous avez repris la direction opérationnelle du groupe PKZ de son propriétaire unique, Ph. Olivier Burger, qui a dirigé l’entreprise durant 30 ans et qui se concentre à présent sur son rôle de président actif du conseil d’administration. Comment cette passation de pouvoir s’estelle déroulée?

Monsieur Burger et moi avons beaucoup en commun. Nous avons étudié à la même université, disposons d’un «bagage» semblable, partageons les mêmes valeurs et même notre jour d’anniversaire. En amont, nous avons déjà eu des discussions approfondies sur la manière de voir l’avenir de PKZ et avons défini nos rôles respectifs. Nous sommes d’accord sur le fait de bâtir sur les nombreux points forts de PKZ, qui portent la signature de Monsieur Burger. Par ailleurs, nous allons explorer de nouvelles opportunités que j’entrevois pour l’entreprise. Monsieur Burger nous apportera, à mon équipe et à moi-même, son soutien en tant que président actif du conseil d’administration et coach.

 

Le groupe PKZ a vécu une année riche en événements. L’accent a été mis sur les marques PKZ MEN et PKZ WOMEN, l’inauguration du nouveau magasin phare PKZ WOMEN à la Bahnhofstrasse 88 et le développement massif de la boutique en ligne PKZ.CH. Quels sont selon vous les axes principaux?

PKZ est une entreprise de prêt-à-porter qui compte de nombreux labels de renom dans le segment de prix moyen à supérieur. J’aimerais renforcer cette compétence en matière de mode, miser de manière très ciblée sur les nouvelles tendances et marques et renforcer l’image fashion vers l’extérieur – dans les points de vente et la boutique en ligne, mais aussi à travers de nouvelles mesures de marketing. C’est pourquoi nous avons encore accentué l’orientation mode et lifestyle de THE LOOK MAGAZINE. Globalement, nous allons affûter notre profil et nous concentrer sur un public-cible «adulte» pour qui la qualité et les conseils sont des critères décisifs lors d’un achat. Les labels très jeunes seront appelés à disparaître de l’assortiment. Je vois du potentiel surtout dans le segment premium où nous possédons déjà une attrayante offre de marques. Le bien-être des clients nous tient également à cœur. Outre les conseils avisés, cela implique une atmosphère agréable et des prestations de choix. Il s’agit là aussi d’un axe principal.

 

«CHEZ PKZ, LE SHOPPING DEVIENT EXPÉRIENCE.»

 

Vous soulignez le besoin de proposer une expérience d’achat au client moderne. Comment y répondez-vous?

Les succursales ayant subi des transformations l’an passé – et en particulier notre magasin phare PKZ WOMEN à la Bahnhofstrasse 88 à Zurich – sont des boutiques de mode de dernière génération, avec de vastes lounges, tous équipés d’iPads, et de luxueuses cabines d’essayage. Chez nous, on ne fait pas qu’acheter des vêtements, on aime prolonger l’instant, boire un verre de Prosecco ou un café. Le shopping devient expérience. Et c’est cette expérience que nous voulons cultiver davantage encore. Avec des événements fashion dans nos plus grandes succursales, un service de personal shopping (individuel ou en groupe) par la styliste Luisa Rossi dans nos magasins phares PKZ MEN et PKZ WOMEN à Zurich et de nombreuses offres complémentaires et actions promotionnelles. PKZ vibre, PKZ vit la mode – en conjuguant élégance et style. Nous continuerons à investir dans notre architecture de boutique unique en son genre et poursuivrons, en 2015 aussi, les transformations de nos succursales: en mars, nous inaugurerons PKZ MEN à Lucerne, PKZ MEN à La Praille et PKZ MEN & WOMEN à Spreitenbach; puis en automne PKZ WOMEN à Berne.

 

«IL N’Y A PAS QUE LA MODE QUI CHANGE, LE PROPRE STYLE AUSSI. LA MODE N’EN EST QUE PLUS PASSIONNANTE!»

 

Vous êtes vous-même une femme très à la mode. Comment décririez-vous votre style?

Mon style vestimentaire a changé au fil du temps. Lorsque je suis entrée dans le monde du travail, je m’habillais de manière élégante et moderne, mais relativement discrète. Gabriele Strehle était alors ma styliste préférée, et par conséquent Strenesse ma marque de prédilection. Au cours des 10 dernières années, je suis devenue plus courageuse en matière de mode et j’ai commencé à m’orienter davantage sur les tendances. Mon choix s’est porté sur des labels comme The Kooples ou alors Sandro et Maje. Aujourd’hui, mes priorités sont une coupe parfaite et une excellente qualité. A noter qu’il existe chez PKZ un grand assortiment de marques qui reflètent mon cycle stylistique, de sorte que je pourrai encore évoluer à l’avenir. Ma garde-robe actuelle comprend entre autres des pièces de Dorothee Schumacher, Red Valentino et Akris Punto.

 

Les tenues business dégagent aujourd’hui plus d’audace et d’aplomb. Constatez-vous, de manière générale, un nouveau comportement côté habillement chez la femme et l’homme d’affaires?

J’ai remarqué une individualité croissante et par là même une plus grande confiance en soi question mode – pas seulement dans le monde des affaires. Comme pour moi, l’âge, la position sociale et professionnelle influencent les goûts. La façon de s’habiller s’en ressent. Il n’y a donc pas que la mode qui change, le propre style aussi. La mode (et aussi mon job) n’en sont que plus passionnants!

 

La question des questions à l’experte en mode: quelles sont les tendances printemps et été 2015 en dehors du monde des affaires?

Le printemps 2015 s’annonce très ouvert. Les formes pures et le bicolore noir/blanc se maintiennent. Les nuances pastel et les motifs floraux de même que le style sport sont toujours au devant de la scène. Parmi les nouvelles tendances, les imprimés paradisiaques et ethniques s’imposent. La palette des couleurs s’étend des tons pétants aux coloris neutres. Le bleu dans toutes ses variations est le must du moment.

??productDetailSnippets_multicolorTooltip??