Livraison gratuite
Droit de retour dans les 21 jours
Achat sur facture
Retour gratuit dans les magasins

ARCHITECTURE, ART ET CULTURE

 

Châteaux-forts, maisons seigneuriales, églises médiévales et fermes de l’Engadine – le face à face réussi des coutumes et d’une architecture contemporaine fascinante.

 

Bâtisseurs de renom

Ces 30 à 40 dernières années, les Grisons ont produit une série d’architectes à la reconnaissance internationale. Citons Peter Zumthor (Thermes de Vals), mais aussi Gion A. Caminada, Bearth & Deplazes, Corinna Menn (plate-forme panoramique Conn) ou encore Conradin Clavuot qui a marqué la gare de Coire de son empreinte architecturale avec les bâtiments Otto et Alex en 2007 qu’il a – comme souvent – conçus à partir de ses propres expériences sensorielles. Ce ne sont là que quelques-uns des grands bâtisseurs grisons qui ont fait évoluer le tourisme architectural du canton grâce à leurs travaux hors norme.

Peter Zumthor, architecte suisse mondialement connu, travaille et vit à Haldenstein, non loin de Coire. Son objectif avoué depuis toujours: rendre l’architecture perceptible par les sens et susciter des émotions. De bons exemples: les Thermes de Vals (1996), le Kunstmuseum à Bregenz ou le musée Kolumba à Cologne (2007). Ces édifices laissent entrevoir que la pensée de Zumthor dépasse largement la forme et la construction. Il le démontre de manière impressionnante dans une documentation en cinq volumes avec une vue d’ensemble complète de ses œuvres, dont des projets réalisés et d’autres encore totalement inédits.

Cela fait plus de 20 ans que Valentin Bearth et Andrea Deplazes, de Coire, comptent parmi les architectes les plus réputés en Suisse. Pendant ces deux décennies, ils ont réalisé, en collaboration avec Daniel Ladner, de nombreuses constructions marquantes, à l’instar du bâtiment des caves viticoles Gantenbein à Fläsch, de la maison individuelle à Sevgein et de la cabane du Mont Rose à Zermatt. Tout comme Zumthor, les architectes Bearth & Deplazes ont publié des ouvrages sur leurs projets phares: «Räumlinge» et «Konstrukte», éditions Quart, et «Amurs», éditions gta.

 

 

Prix Wakker à quatre communes

Les villages grisons sont très coquets, à l’instar de ceux récompensés par le prix Wakker: décerné une fois l’an par Patrimoine suisse, ce prix est attribué à une commune politique mettant en valeur son image. Le village viticole de Fläsch dans le Rheintal grison, Vrin dans le Val Lumnezia, le village du col de Splügen de même que Guarda, le village du «Schellen-Ursli».

 

Coutumes

Les Grisons entretiennent aussi leurs coutumes vivantes, comme le Chalandamarz à Scuol (fin de l’hiver), le lancer des palets à Untervaz, la pratique du Hürna à Furna ou la Schlitteda, autrefois une foire pour les célibataires, aujourd’hui une manifestation devenue une véritable fête de village.

 

Musées

La richesse culturelle des Grisons s’expose dans quelque 90 musées: des ossements d’ours de caverne aux appareils médicaux, des galeries de mine au triptyque alpin, du gramophone au simulateur de conduite de train et de l’habitat traditionnel à l’extraction de minerais. Le muséehôtel Belle Epoque (Waldhaus) à Flims regorge de trouvailles et de souvenirs de l’histoire de la maison de cure inaugurée en 1877. Les divers objets exposés racontent des histoires de plus de 135 ans de culture hôtelière. Le Museo Bregaglia Ciäsa Granda à Stampa en revanche thématise les particularités géologiques du val Bregaglia, la faune et la flore ainsi que le mode de vie rural de la population de la vallée.

 

Art et artistes

Les Grisons sont un terreau fertile pour l’art: de Segantini et Angelika Kauffmann aux artistes grisons contemporains tels que Matias Spescha, Not Vital, H. R. Giger, Pascale Wiedemann, Menga Dolf, Zilla Leutenegger, Corsin Fontana, Gaspare O. Melcher, les deux frères Gaudenz et Gioni Signorell, Georg Tannò, Hannes Vogel, Thomas Zindel, Lukas Bardill, Robert Indermaur en passant par les frères Giacometti – la liste est loin d’être exhaustive. Le musée des Beaux-Arts à Coire s’est constitué une collection de quelque 8000 œuvres couvrant la période du 18e siècle à aujourd’hui. Rien d’étonnant à cela, puisque chaque village ou presque possède une galerie d’art!

 

Heidi est vivante – et très moderne

Les noms les plus célèbres ne sont pas les seuls à mettre en évidence l’art et la culture, de nombreux jeunes talents proposent des travaux remarquables. Ainsi, Piroska Szönye, artiste helvétohongroise née à Coire, élève la tradition au rang d’art. Elle a développé la figure artistique «Heidi», insufflant ainsi vie à une Heidi moderne qui n’hésite pas à poursuivre parfois son récit de manière inhabituelle et non conventionnelle dans un monde globalisé.

??productDetailSnippets_multicolorTooltip??