Livraison gratuite
Droit de retour dans les 21 jours
Achat sur facture
Retour gratuit dans les magasins

Portrait mode Ana Alcazar

Mystérieuse, sensuelle et expressive.

Collection acutelle automne/hiver.

Des robes pour briller

Jana Kürbiss
De
Nicoletta Scharper
,
Editeur

La mode de ana alcazar est féminine, sensuelle, extravagante, mais aussi facile à porter. C’est pourquoi le label des sœurs Beate et Jutta Ilzhöfer de Munich attire depuis plus de dix ans les femmes sûres d’elles et en phase avec les tendances. Fortes d’une belle carrière de mannequins de défilés, Beate et Jutta Ilzhöfer sont en terrain connu lorsqu’il est question de mode. Mais au-delà, les deux sœurs sont aussi à l’écoute des désirs des clientes. C’est ainsi que, dans une arrière-boutique de la Siegesstrasse à Munich, elles se mirent à confectionner elles-mêmes des vêtements pour les vendre dans leur petite échoppe. «Nous réalisons ce que nous voulons vraiment», se dirent-elles et créèrent des styles qui firent d’emblée mouche auprès de la clientèle. Tout d’abord sous le nom Tricia Jones auquel s’ajouta en 1995 le label Ana Alcazar. Jutta Ilzhöfer décrit le milieu des années 1990 comme particulièrement passionnant. «Les gens étaient curieux, leur style original et très individuel», se rappelle-t-elle.

 

Ana Alcazar s’accordait parfaitement à cet esprit: expressif, surprenant, avec en plus un petit côté avant-gardiste. Au fil des années, le label des deux jeunes couturières allemandes connut un essor croissant, sans pour autant perdre de son originalité.

 

Aujourd’hui, le nombre de clients commerciaux a passé à 500. «Nous travaillons avec les tripes», dit Beate Ilzhöfer. «Penser chiffre d’affaires tue l’instinct.» Ainsi, les deux sœurs continuent à réussir la gageure de se réinventer et de citer les grandes époques tout en restant fidèles à elles-mêmes.

 

Cet hiver, le look Ana Alcazar est caractérisé par des imprimés opulents, des tissus innovateurs et des couleurs fortes. Elégance sobre, chic mondain ou romantisme girly rétro pour les robes, les blouses et les tuniques. Mais l’accent est encore et toujours mis sur la robe qui impressionnera aussi bien au travail que dans les grandes occa- sions. Rien d’étonnant donc à ce que des présentatrices et des actrices comme Nela Panghy-Lee et Alexandra Polzin, Sonja Zietlow et Frauke Ludowig comptent parmi les inconditionnelles de la marque. Depuis 2008, l’atelier de Ana Alcazar s’est trouvé un nouveau toit dans une villa de la Prinzregentenplatz à Munich. Un environnement inspirant pour les deux stylistes dont les collections sont devenues de plus en plus exclusives et haut de gamme. «Nous resterons toutefois fidèles à l’âme de Ana Alcazar: spécial et individuel», souligne Beate Ilzhöfer. Après tout, leur exigence n’est pas des moindres: devenir le label préféré de la femme moderne, au faîte de la mode.

??productDetailSnippets_multicolorTooltip??